La tropézienne

27,0033,00 TVA incluse

Brioche imbibée fleur d’oranger, crème diplomate vanille, streusel.

Catégorie : Étiquettes : ,

Description

La tropézienne est brioche au sucre imbibée à la fleur d’oranger, fendue en deux au niveau de sa taille, et garnie d’un mélange d’une crème diplomate vanille ( mélange de crème pâtissière, de crème fouettée). A la surface du  disque supérieur du streusel « maison »( mélange de beurre, farine fine ,  poudre d’amande , sucre et fleur de sel )  est parsemé avant de cuire la brioche.

Le décor est réalisé par un saupoudrage de sucre glace par dessus le streusel cuit.

Le parfum vanille est obtenu avec des gousses de vanille.

Se conserve au réfrigérateur. A consommer dans les 3 jours.

Allergènes : gluten, œufs, lactose, peut contenir des traces de fruits à coques

Informations complémentaires

Dimensions

4-6 (diamètre 22 cm), 6-8 (diamètre 26 cm), 8-10 (diamètre 28 cm)

Le "mot" du Chef

Le streusel donne du craquant très agréable en bouche.
Le terme vient du verbe allemand streuen signifiant « répandre », « parsemer », « éparpiller » comme on le fait sur la brioche avant cuisson….


un peu d’histoire... pas si ancienne que cela!

Alexandre Micka,  d’origine polonaise est  pâtissier à Saint-Tropez.  En 1955 lors du tournage du film Et Dieu… créa la femme avec Brigitte Bardot il  présente sa tarte qu’il appelle quelques temps après « la tropézienne ».